Le carron


La Vie des Matériaux

Glossaire général

Contact

Copyright© 2012 BIOSTART - Tous droits réservés


Accueil

Le département de l'Ain a une longue tradition de terre cuite par l'utilisation du « carron » aux généreuses dimensions. Il s'agit d'un type particulier de brique beaucoup plus épaisse et massive que la brique traditionnelle : 25 à 32 cm de long, 11 à 14 cm de large et 6,5 à 11,5 cm  d'épaisseur. Nommé « carron » depuis des siècles, ce matériau a été privilégié dans la construction des forteresses dombistes du Val de Saône Sud, à la fois pour sa résistance aux chocs et au gel mais également pour sa fabrication facile et sa mise en œuvre rapide. Il est présent dans les soubassements des habitations rurales mais surtout dans l'architecture fortifiée de la Dombes.


Les carronnières et le procédé de fabrication


Les carronnières sont d'anciennes fabriques de tuiles et de briques. Elles se présentent toutes de la même manière : très basses, des piliers en guise de murs, un toit qui descend pratiquement jusqu'à terre avec une charpente superbe et, bien sûr, un four.

Installées sur les lieux même d'extraction, les carronnières étaient conçues pour être vagabondes, posées sur le sol sans fondation. Le travail s'y déroulait en plusieurs étapes selon le nombre de tuiles ou briques à fabriquer : il fallait d'abord récupérer la terre et la laisser sécher.

Avec l'aide d'un cheval ou d'un bœuf attelé à une grande roue, les mottes étaient écrasées. Venaient ensuite :




L'évolution des techniques de construction a conduit à la disparition des carronnières. Il n'en reste aujourd'hui qu'une seule en bon état dans la Dombes, à Saint-Paul de Varax. Les carrons fabriqués en ce lieu ont servi à la construction du château situé à proximité.


Même si elles ont disparu pour la plupart, les carronnières continuent de marquer les esprits et le territtoire. Dans la région, de nombreux lieux-dits « la carronnière », « les carronnes », témoignent de ce passé pas si lointain.


Source : Parcours patrimoine en Dombes, livret du Syndicat mixte Dombes Val de Saône Sud

Détail de la façade du château de Bouligneux © Louis Blanchard

Retour page d’informations >>