Accueil Innovations à suivre

Des panneaux d’isolation de 2 cm d’épaisseur pour habitations
Source : www.techno-science.net

isolation isolant panneaux d'isolation sous vide mousse de polyuréthane

Afin de diminuer leur facture énergétique, de plus en plus de propriétaires installent des panneaux d'isolation pour les façades de leur habitation. Néanmoins, les panneaux d'isolation conventionnels possèdent une épaisseur d'environ 20cm, ce qui peut conduire à des travaux d'adaptation aux coûts non négligeables au niveau des fenêtres et de la toiture.

Des chercheurs de l'Institut Fraunhofer de génie des procédés et de l'emballage (IVV) de Freising (Bavière) et de l'Institut Fraunhofer de recherche (La recherche scientifique désigne en premier lieu l’ensemble des actions entreprises en vue de produire et de développer les connaissances scientifiques. Par extension métonymique, la recherche scientifique...) sur les silicates (ISC) à Wurzbourg (Bavière) ont développé un nouveau film de protection entrant dans la composition de panneaux d'isolation sous vide (Le vide est avant tout un concept philosophique. Il désigne l'absence de matière.) (PIV). Ces panneaux de 2cm d'épaisseur et dont l'intérieur est la plupart du temps (Le temps est un concept développé pour représenter la variation du monde : l'Univers n'est jamais figé, les éléments qui le composent bougent, se transforment et évoluent pour l'observateur qu'est l'homme. Si on...) constitué de fumée de silice, possèdent les mêmes propriétés d'isolation qu'un panneau de 15cm d'épaisseur en mousse de polyuréthane. Un film de protection maintient le PIV en place et empêche l'air de pénétrer à l'intérieur de celui-ci.

Ce film de protection était jusqu'alors très coûteux à produire. En effet, il était constitué de cinq couches de matière (La matière est la substance qui compose tout corps ayant une réalité tangible. Ses trois états les plus communs sont l'état solide, l'état liquide, l'état gazeux. Elle occupe de l'espace et la quantité de matière se mesure à l'aide de la masse...) plastique, dont trois devaient être métallisées à l'aluminium puis collées entre elles. Sept étapes de fabrication étaient alors nécessaires, tirant les prix vers le haut. Pour l'instant, les PIV sont uniquement introduits dans des systèmes où l'économie de place prime sur la question des coûts: par exemple, dans des appareils frigorifiques et de congélation (La congélation est une technique de conservation des produits biologiques. D'un point de vue domestique il s'agit principalement des aliments mais la congélation est également employée pour...) de haute qualité.

Le nouveau film plastique développé par les chercheurs des deux Instituts Fraunhofer est plus simple à produire. En effet, il n'est constitué que de deux films en matière plastique possédant trois couches-barrière. Le processus de production ne comprend plus que cinq étapes: un film plastique est métallisé à l'aluminium, puis enduit d'une couche d'un micromètre (Un micromètre (symbole μm) vaut 10-6 = 0, 000 001 mètre.) d'épaisseur d'ORMOCER, avant d'être une nouvelle fois métallisé à l'aluminium; enfin, le film obtenu est fixé à une membrane d'étanchéité (L'étanchéité est le résultat de l'interdiction d'un passage. Ce terme général peut être compris dans de nombreux domaines.).

Le processus de fabrication automatique (L'automatique fait partie des sciences de l'ingénieur. Cette discipline traite de la modélisation, de l'analyse, de la commande et, de la régulation des systèmes dynamiques. Elle a...) du film de protection a été optimisé au Centre d'application Fraunhofer pour les machines d'usinage et la technique d'emballage (AVV) de Dresde (Saxe). "Le produit final est meilleur et moins coûteux que les films isolants disponibles actuellement sur le marché", explique Gerhard Sextl, directeur de l'ISC. Par ailleurs, le film de protection et son processus de fabrication ont été brevetés.

Les chercheurs travaillent désormais à la simplification du processus de fabrication. De plus, ils mènent des tests à plus long terme sur le film protecteur ainsi que les panneaux PIV dans des chambres climatisées reproduisant les changements saisonniers et l'alternance canicule/gel, humidité/sécheresse. En effet, les panneaux PIV devaient jusqu'à présent pouvoir résister sur une période de douze ans, ce qui correspond à la durée de vie moyenne (Il y a plusieurs façon de calculer une moyenne d'un ensemble de nombres. Celle qu'il convient de retenir dépend de la grandeur physique que représentent ces nombres. Lorsque, dans le langage courant,...) d'un réfrigérateur (Un réfrigérateur (ou frigidaire ou frigo dans le langage famillier) est un appareil principalement utilisé en cuisine, avec un compartiment principal qui a une température de 4 a...). Or, la branche de la construction possède des exigences plus élevées: une façade doit pouvoir tenir 50 ans, dans des conditions climatiques très diversifiées. Les résultats de ces tests seront disponibles dans les prochains mois (Le mois (Du lat. mensis «mois», et anciennement au plur. «menstrues») est une période de temps arbitraire.).





Glossaire général

Contact

Isolation


Copyright© 2012 BIOSTART - Tous droits réservés