Le chanvre

CANNABIS SATIVA: le chanvre de la construction, de l'habillement, de l'industrie papetière


Historique

Avec environ 10 000 hectares cultivés, la France est le premier producteur de chanvre en Europe.

Originaire de Chine, le chanvre a joué un rôle fondamental dans la course à la maîtrise des mers. Depuis l'Antiquité, les voiles, cordages, filets de pêche étaient tous issus du chanvre. Ce produit s'est révélé indispensable à l'économie et à l'indépendance des états. Le premier livre imprimé par Gutenberg utilisait un papier à base de chanvre. Au 18ème siècle, il était classé en France parmi les produits de première nécessité au même titre que le pain. Au 19ème siècle, la disparition progressive de la marine à voile et l'arrivée sur le marché du coton, avec sa récolte mécanisée, fait régresser la culture du chanvre. Puis, au début du 20ème siècle, les Etats-Unis promulguent le "Marijuana Tax Act", destiné à lutter contre la production de drogue à partir de Cannabis. Sa culture a disparu depuis aux USA.

Depuis 1960, se développent en Europe, sous autorisation, de nouvelles variétés de chanvre dépourvues de THC (Tétrahydrocannabinol). Les plus gros producteurs mondiaux actuels sont la Russie, les Balkans, l'Inde, l'Indonésie, le Pakistan et la Chine. En 1998, l'Union Européenne a établi un support économique pour la culture du "cannabis sativa". Déjà en 1996, l'Allemagne avait levé son interdiction de culture, et d'autres pays ont suivi, à l'instar du Canada.

La culture en France, qui a connu son apogée en 1875 avec 176 000 hectares cultivés et l'effondrement en 1965 avec seulement 400 hectares, enregistre depuis l'an 2000 une hausse de culture constante de 5% en moyenne. Aujourd'hui, les agriculteurs trouvent dans ce matériau de nouvelles sources de débouchés, agrémentées par sa facilité de culture, ses qualités d'assolement, sa faible consommation d'eau et l'absence de traitement phytosanitaire. Le chanvre est principalement cultivé dans l'Aube, la Sarthe et en Bourgogne.

Moprphologie et données botaniques


Le Cannabis Sativa est une plante annuelle de plus de 2 mètres de haut. Elle appartient à la classe des dicotylédones et ses tiges renferment des fibres dans leur partie corticale. Les chanvres spontanés et les variétés autrefois cultivées en France étaient des plantes dioïques produisant des pieds femelles et des pieds mâles, traduits par une différence morphologique mais aussi formelle et qualitative. Aujourd'hui, les producteurs français ont à leur disposition cinq variétés monoïques et stables, riches en fibres et dont la productivité est en rapport avec la précocité.

La culture du chanvre est plus productive que celle du bois, compte tenu de sa croissance rapide, de sa teneur supérieure en cellulose, de sa grande capacité d'adaptation aux différents climats, et aussi de sa possibilité d'être utilisée en "culture de rotation" en remplacement de la jachère.Il a un bilan CO2 neutre en fin de vie (comme tout matériau d'origine végétal). Il est totalement biodégradable à la déconstruction.

Le chanvre a désormais de multiples applications, comme l'huile alimentaire, les produits cosmétiques, et, nous concernant plus précisément ici, l'isolation, le ciment ou les lubrifiants. Ses qualités défient la concurrence, rien que dans sa culture:


Principales utilisations

1. Chènevis: La graine oléagineuse du Cannabis sativa recèle une huile non psychotrope dont l'utilisation a été auparavant utilisée comme accessoire (graines pour oiseaux, lampes à huile, composants de vernis, etc.) Il est désormais démontré que les graines de chanvre sont beaucoup plus nutritives que le soja, contenant plus d'acides gras essentiels et des protéines de haute valeur biologique. Elles sont de surcroît plus digestives pour l'être humain. La graine de chanvre entière contient environ 25% de protéines, 30% de glucides et 15% de fibres insolubles: carotène, potassium, magnésium, soufre, calcium, fer, zinc, ainsi que des vitamines E, C, B1, B2, B3 et B6.

Produits: Muesli, huiles pour assaisonnement, margarine, compléments alimentaires, savon, shampooing, bain moussant, cosmétiques, produits techniques (peintures à l'huile, vernis, encres d'imprimerie, combustible, solvant, lubrifiant, mastic, revêtements, etc.)

2. Fibre de filasse: Sans nous concerner directement ici, il est bon de savoir qu'en France, il y a quelques années, 99% de la production de la fibre de chanvre, plus longue (+ de 20 mm), plus résistante, plus abondante et plus isolante que la fibre de coton, servait à l'industrie papetière pour la fabrication de papiers spéciaux: papier à cigarette (papier fin, solide et très ouvert), confection des billets de banque, ou en petites quantités dans des papiers à usage spécifique: nouveaux plastiques renforcés, matériaux composites, etc. Elle est encore utilisée à cet effet, ainsi que pour la fabrication de vêtements. Grâce à ses propriétés mécaniques, elle est maintenant prise en compte dans la fabrication de produits composites, d'isolants utilisés pour la construction et dans la production de thermoplastiques renforcés utilisables dans l'industrie automobile (voir ci-dessous). La substitution d'une partie du polypropylène par des fibres végétales diminue l'impact défavorable de ce dernier sur l'effet de serre. En outre, les thermoplastiques obtenus sont plus légers que ceux incluant de la fibre de verre, diminuant le poids de transport et le besoin de carburant; ils peuvent être recyclés.

Produits: habillement, couches, tissus, sacs, vêtements de travail, chaussures, chaussettes, tissus raffinés, fibres composites, pièces moulées sous pression, garnitures de freins, calfatage, ficelle et cordages, bâches, tapis, géotextiles, etc.

3. Chènevotte: La chènevotte constitue la partie non fibreuse de la tige du chanvre. Véritable éponge végétale, elle absorbe 12 fois plus d'humidité que la paille, soit cinq fois son poids. Elle est de ce fait utilisée couramment comme litière pour les animaux de compagnie. Elle est désormais utilisée dans la construction pour ses propriétés de faible densité et son pouvoir isolant élevé. Voir la page Chènevotte dans biostart.fr

Applications bâtiment


Les deux produits du chanvre cités ci-dessus sont utilisés conjointement dans la construction, les fibres pour la laine isolante, à l'image d'une laine isolante, et la chènevotte pour la réalisation de mortier, de blocs constructifs, de béton léger ou extra-léger, pour des mises en oeuvre en sol, mur et toit. La chèvenotte est aussi utilisée comme isolant (déversement en vrac), sous-couches nivelantes, ou encore dans la fabrication de panneaux de particules. Les laines (objet d'un avis technique européen) ont des performances similaires à leurs rivales minérales. Les mortiers et bétons de chanvre offrent une variété de consistances très différentes selon leur emploi et application. Traités comme dallages isolants, remplissages de murs, enduits isolants ou isolations de toiture, tous bénéficient d'une bonne élasticité à la mise en oeuvre. Plus-value s'ajoutant aux propriétés d'isolations acoustique et thermique, de perméabilité et d'hygrométrie qui sont reconnues à cette famille de matériaux, lorsqu'ils ont bien sûr été installés dans les règles de l'art.

Parallèlement à son utilisation dans la construction neuve, le chanvre est apprécié dans la restauration de bâtiments anciens. Il se prête particulièrement bien à la rénovation de maisons à colombages, pour des raisons évidentes: son béton lié à la chaux est très léger, et souple. Il isole et régule l'humidité de l'air intérieur, assèche les pièces de bois, offre une facilité de pose et permet de laisser apparente l'ossature de bois sur une face.

Mur en béton chanvre branché sur ossature bois

Mélangée à un liant à base de chaux aériennes et de liant hydraulique, la chènevotte permet de confectionner des bétons qui, n'étant pas porteurs, sont ensuite projetés mécaniquement sur une structure bois porteuse. Cette projection de béton se fait sur un panneau de coffrage placé derrière l'ossature bois, jusqu'à atteindre une épaisseur suffisante pour recouvrir la structure porteuse. Le mur en béton chanvre sur ossature bois résultant présente des caractéristiques techniques spécifiques et performantes telles qu'un pouvoir isolant élevé, une bonne correction acoustique et une perméabilité à la vapeur d'eau.

Les résultats d'une étude de l'INRA sur la "vie" d'un mur en béton chanvre montrent un impact potentiel favorable vis-à-vis de l'effet de serre: le mur stocke davantage de carbone que son cycle de vie n'en émet.



La Vie des Matériaux

Glossaire général

Contact

Accueil

Copyright© 2012 BIOSTART - Tous droits réservés