La laine

Le mot « laine » est communément utilisé pour désigner les fibres kératiniques d’origine ovine utilisées dans la production textile. Il est également usuel dans d’autres domaines pour désigner certains isolants : laine de verre, laine de roche.

La laine est un bon isolant thermique, car elle emprisonne près de 80% d’air dans son propre poids. Elle absorbe bien l’humidité (1 kg de laine contient environ 150 g d’eau). Relativement étirable, elle reprend néanmoins difficilement sa forme originelle.

Une fibre de laine mesure de 20 à 80 microns de diamètre et sa longueur varie de 2 à 30 cm. Elle est recouverte d’écailles.

Les qualités principales recherchées sont la solidité, l’élasticité, la régularité et la grosseur du fil obtenu. Pour l’obtenir, la laine est transformée en subissant un certain nombre d’opérations : épuration, nettoyage, démêlage, isolation, parallélisme, régularisation affinage, torsion. La zootechnie permet l’amélioration de la quantité et de la qualité de laine produite.

Fibres animales

On désigne généralement par laine la fibre de mouton et d’autres animaux (dont le nom est alors cité):



La Vie des Matériaux

Glossaire général

Contact

Accueil

Copyright© 2012 BIOSTART - Tous droits réservés