Marémotricité

Glossaire général

Contact


Innovations technologiques

Accueil

Ecosse: la turbine à marée

Source : toutvert.fr, Anne-Sophie le 30 mars 2013


Depuis plusieurs années, l’Écosse se bat pour atteindre un objectif : produire 80% de ses besoins énergétiques grâce à des énergies renouvelables d’ici 2020.

Les combustibles fossiles et tout ce qui pourrait menacer l’écologie sont donc proscrits. Pas besoin d’être experts pour imaginer qu’un tel changement soit coûteux et contraignant. Peu importe, les Écossais continuent d’accumuler les bonnes nouvelles.

La dernière en date concerne le projet de construction d’un parc de turbines à marée (le premier du genre) dont la gestion sera municipale. Installé dans la ville de North Yell, entre les îles Yell et Unst, le dispositif, un Nova-30, alimentera la zone industrielle et les usines de bloc de glace des Shetlands. Il sera mis au point par les entreprises écossaises Nova Innovation et Steel Engineering.

En outre, la population locale devrait bénéficier de retombées positives puisque 120 postes seront créés dans cette petite ville ayant cruellement besoin d’emplois. Les entretiens d’embauche ont d’ailleurs commencé au lendemain de l’annonce faite par le ministre écossais Alex Salmond.

Les turbines à marée sont assez similaires aux éoliennes : elles exploitent l’action d’un système à trois pales qui convertit le mouvement de la mer en énergie.

Ce projet d’usine marémotrice permet ainsi à l’Ecosse de s’affirmer comme leader du secteur et prouve au reste du monde qu’il est possible de développer les énormes potentiels naturels de son propre territoire. Un exemple à suivre pour les autres pays.







Après les hydroliennes, les bouées marémotrices : le Snapper
6.04.2006 / Royaume-Uni
Par Duncan Graham-Rowe/Source : Courrier International/New Scientist
Pour en savoir plus…

En Ecosse, le premier parc éolien sous-marin aux turbines installées à 30 mètres de profondeur

Source : toutvert.fr, Anne-Sophie le 31 décembre 2012


Les parcs éoliens ne sont certes pas une nouveauté, de nombreux pays ayant adopté ce mode de production d’énergie. Ce qui est ici original, c’est que nous parlons aujourd’hui du premier parc éolien sous-marin. Construit dans les eaux froides écossaises, plus précisément au large des îles Orcades, au nord-est du pays, il profite des très fortes marées locales.

L’Ecosse cherche depuis longtemps à exploiter au mieux son potentiel maritime; elle place donc naturellement de grands espoirs en ce parc atypique. En décembre 2011, une turbine a été installée sous l’eau, à 30 mètres de profondeur. Une série de tests a été menée afin de vérifier sa capacité à produire de l’électricité. Selon Scottish Power Renewables (SPR) qui supervise les travaux, la turbine fonctionne bien, même si les opérations d’installation ont été particulièrement difficiles, du fait d’une mer très agitée.

La turbine (modèle HS1000) a été mise au point par Andritz Hydro Hammerfest ; elle est capable de couvrir les besoins énergétiques de 500 logements ayant une puissance de 1 mégawatt. A l’heure actuelle, elle approvisionne tous les habitants de l’île d’Eday en électricité, ce qui laisse espérer la possibilité de développer le projet à plus large échelle.

A ce stade des travaux, la résistance et la fiabilité de la turbine sont bien sûr sous haute surveillance. Les travaux devraient se terminer entre 2013 et 2015. L’objectif sera atteint à l’issue de la réalisation d’un vaste réseau de turbines d’une puissance totale de 10 MW, selon l’accord signé en mars 2011 avec le gouvernement écossais, accordant la concession des fonds sous-marins pour produire de l’énergie.

L’Ecosse est idéalement placée pour exploiter l’énergie maritime ; ce sera donc un bon test pour analyser au mieux les modifications à éventuellement apporter à ce projet, afin de pouvoir produire toujours plus d’énergie sans pour autant nuire à l’environnement.



Copyright© 2012 BIOSTART - Tous droits réservés